Maison Stuart

Publié par Liilly la Grenouille

Nous nous étions arrêtez à « Elisabeth Ière, fille d’Henri VIII Tudors et d’Anne Boleyn (sa deuxième épouse, morte par décapitation pour trahison), meure sans héritier à l’age de 70 ans. Avec elle s’éteint la maison Tudors. C’est donc Jacques VI d’Ecosse, fils de Marie Stuart, qui accède au trône d’Angleterre en devenant Jacques Ier d’Angleterre. » La Maison Stuart accède au trône d’Angleterre après 300 ans de règne en Écosse. [C’est là qu’apparait la croix de Saint André derrière la croix de Saint Georges. Cf. article sur l’Union Jack]

 

Jacques (ou James) VI Stuart d’Écosse a alors 37 ans lorsque Elisabeth Ière d’Angleterre décède. Il devient alors Jacques Ier Stuart d’Angleterre. Les royaumes d’Écosse et d’Angleterre restent indépendant l’un de l’autre ; cependant il le gouvernera depuis Londres. En Écosse, il connait le plus long règne du pays, et dans l’ensemble, il reste très populaire. En Angleterre, en revanche, tout n’est rose. L’âge d’or élisabéthain se poursuit. Jacques aime l’art sous toutes ses formes, il est poète à ses heures perdues. En revanche, il est mauvais politicien et se heurte souvent au Parlement. Il est la cible de nombreuses tentatives d’assassinats. Il meurt 20 ans après son accès au trône d’une crise d’arthrite, de goutte, de calculs, de fièvre et finalement d’une attaque cardiaque. Il a souvent été comparé au roi Salomon. Il est enterré à Westminster Abbaye. Perdue pendant plusieurs siècles, sa tombe est redécouverte au XIXème siècle ; son cercueil de plomb, dans le caveau d’Henri VII.

James I d'Angleterre et VI d'Ecosse (Daniel Mytens) - NPG

James I d'Angleterre et VI d'Ecosse (Daniel Mytens) - NPG

Charles est le second fils de Jacques Ier d’Angleterre et d’Anne du Danemark. Charles était un enfant maladif, il souffrait probablement de rachitisme en plus de son bégaiement. Son frère ainé, Henri-Frédéric meurt à 18 ans, alors que Charles n’en a que 12. Charles finit par accéder au trône. Comme son père, il est partisan de la monarchie de droit divin ce qui lui vaudra de nombreux ‘soucis’ avec le Parlement. Il épouse Henriette-Marie de France, contre l’avis du Parlement qu’il fera dissoudre. Charles et Henriette ont ensemble 7 enfants. Charles est également grand amateur d’art et ne lésine pas sur la propagande « Roi = Dieu ». Mais les rébellions se multiplient dans tous le pays… Problème religieux… Problèmes économique… Rébellions en Irlande… Révolution anglaise. Charles Ier est arrêté, jugé coupable de haute trahison contre l’Angleterre (se favorisant lui et ses favoris plutôt que son peuple et son pays), et décapité à la Banqueting House en janvier 1649. C’est le parlement qui prend les rênes du pouvoir.

Pour la petite info : aucun bourreau n’a voulu trancher la tête du roi. Ce sont 2 hommes cagoulés et anonymes qui s’en sont chargés. Aujourd’hui leur identité fait débat.

[Cf. Article sur Banqueting House]

King Charles I (Daniel Mytens) - NPG

King Charles I (Daniel Mytens) - NPG

L’Angleterre prend les apparences d’une République pendant près de 10 ans. Les pensées royalistes prennent le pas sur le « Long Parlement » qui abdique. Charles II, fils de Charles Ier, est restauré en tant que roi. Cependant, jamais plus la monarchie anglaise n’aura la même saveur que du temps des Tudors et des premiers Stuart.

Charles II est roi pendant 25 ans. Les heurts avec le Parlement ne sont plus aussi fréquents qu’ils l’étaient avec son père et son grand-père. Il est partisan du « chacun prie ce qu’il veut je m’en fiche » mais tout le monde n’est pas de cet avis. Il meurt sans enfants légitimes et sa succession fait couler beaucoup d’encre. Mettre son frère, ouvertement catholique, sur le trône, ou bien son fils illégitime ainé, anglican…

King Charles II (Thomas Hawker) - NPG

King Charles II (Thomas Hawker) - NPG

C’est finalement Jacques II, second fils de Charles Ier décapité, qui monte sur le trône pendant… 3 ans. Son catholicisme, ses politiques pro-françaises et ses ambitions absolutistes (« Roi = Dieu ») lui valent de grandes inimitiés de la part des anglicans, du Parlement et l’aristocratie anglaise. Quand sa femme donna (enfin) naissance à un fils, c’est le drame. Tout se bouscule. Les anglicans, le Parlement et l’aristocratie anglaise ont peur de voir s’instaurer une dynastie de catholique sur le trône anglais. Du coup, ils font appelle à Guillaume III d’Orange (ou William), époux de Marie II, fille ainé de Jacques II. Les deux tourtereaux débarquent en Angleterre à la tête d’une armée hollandaise. Jacques II fuit en France. Pour le Parlement sa fuite traduit son abdication et autorise le couronnement de Marie II et Guillaume III, souverains d’Angleterre. Jacques II a bien essayé de reconquérir le trône d'Angleterre, en vain. Il reste en France, avec Louis XIV.

King James II (Sir Peter Lely) - NPG

King James II (Sir Peter Lely) - NPG

Mary II et Guillaume III règnent conjointement jusqu’au décès de celle-ci. On parle du règne de William and Mary. Marie était en retrait de son époux quand il était en Angleterre même s'il se reposait beaucoup sur elle. Elle agissait néanmoins seule quand Guillaume était en campagne à l'étranger et elle se révéla être une souveraine ferme et efficace. Du temps de Marie, les deux époux adoptèrent l’un des textes de loi les plus importants d’Angleterre : la Déclaration de Droit. Cet écrit stipule les restrictions sur les prérogatives royales. « Il empêchait le roi de suspendre des lois votées par le Parlement, de lever des taxes ou une armée en temps de paix sans l'accord du Parlement, d'enfreindre le droit de pétition, de nier le droit de porter des armes aux sujets protestants, d'interférer dans les élections législatives, de punir les membres des deux Chambres du Parlement pour ce qui est dit pendant les débats, d'offrir des acquittements excessifs ou d'infliger des châtiments cruels. » La Déclaration des droits régla également la question de la succession à la Couronne. « Après la mort de l'un des deux co-monarques, l'autre continuerait à régner. La suivante dans l'ordre de succession devenait la sœur de Marie II, la princesse Anne, et ses descendants. Néanmoins, tous les enfants que Guillaume III pourrait avoir d'un mariage à venir seraient intégrés à l'ordre de succession. »

Finalement, Marie décède de la variole en décembre 1694. Ce fut un hiver très rude. La tamise gela. Elle ne put être inhumée avant le mois de mars 1695, à Westminster Abbaye. Guillaume continua de régner jusqu’à sa mort, 10 ans après. Son règne solitaire fut moins populaire. Il mourut sans enfant. C’est donc Anne, sœur de Marie II, qui fut couronnée Reine d’Angleterre.

[Cf. article sur Kensington Palace]

Mary II (Sir Peter Lely) et King William III (Sir Peter Lely) - NPGMary II (Sir Peter Lely) et King William III (Sir Peter Lely) - NPG

Mary II (Sir Peter Lely) et King William III (Sir Peter Lely) - NPG

Anne a 40 ans et pas un seul enfant viable lorsqu’elle accède au trône d’Angleterre, succédant donc à son beau-frère et cousin Guillaume III. Elle régna seule, son mari restant en retrait, pendant 5 ans. Elle meurt d’une crise de goutte, sans enfant. Elle aura pourtant 17 grossesses dont une seule ne se finira pas par une fausse couche ou un enfant mort-née. Guillaume de Gloucester est son seul enfant à atteindre les prémisses de l’adolescence. Il meurt à 11 ans probablement de la variole. En raison de l'Acte d'établissement signé par Guillaume III, près de 50 catholiques, prétendants au trône, furent écartés et le successeur d'Anne fut son cousin germain, l'électeur protestant de Hanovre, George Ier.

[Cf. article sur Kensington Palace]

Anne (Michael Dahl) - NPG

Anne (Michael Dahl) - NPG

Prince William de Gloucester (?) - ?

Prince William de Gloucester (?) - ?

Et c’est ainsi que la Maison Hanovre accéda au trône de Grande-Bretagne.

Roi Charles II - Ceci est le plus vieux portrait d'un roi en terme d'âge. Il a été réalisé alors que Charles n'avait que 4 mois et 5 jours. Sa maman, la reine consort Henriette Marie le décrit comme un bébé "aussi gras (gros) et grand qu'un enfant de 1 an". Ce portrait fut probablement envoyé à sa grand-mère, la Reine de France Marie de Médicis. Le chien est un spaniel nain. Cette race restera associée au règne de Charles II.

Roi Charles II - Ceci est le plus vieux portrait d'un roi en terme d'âge. Il a été réalisé alors que Charles n'avait que 4 mois et 5 jours. Sa maman, la reine consort Henriette Marie le décrit comme un bébé "aussi gras (gros) et grand qu'un enfant de 1 an". Ce portrait fut probablement envoyé à sa grand-mère, la Reine de France Marie de Médicis. Le chien est un spaniel nain. Cette race restera associée au règne de Charles II.