Maison Saxe-Cobourg et Gotha - Maison Windsor

Publié par Liilly la Grenouille

Et ouais M’dames ! Ca va bientôt faire une année que je suis jeune expatriée à Londres, il est temps de boucler la boucle, au moins concernant les têtes couronnées. J’ai commencé la série parce que je suis une fane d’Aliénor d’Aquitaine, Richard Cœur de Lion, Robin des bois & compagnie. Et la série touche à sa fin avec la Maison Saxe-Cobourg et Gotha ou Maison Windsor.

Ces deux maisons sont les mêmes. Elle a simplement changé de nom pendant la Première Guerre Mondiale. Je vais vous expliquer dans un instant pourquoi.

 

Nous nous étions arrêtés au décès de la Reine Victoria, dernière descendante directe de la Maison Hanovre. Après son règne, le plus long que le Royaume-Uni ai connu jusqu’à présent, c’est son fils Albert Edouard qui monte sur le trône du Royaume-Uni, des dominions britanniques et devient empereur des Indes.

Edouard VII

Edouard VII

Albert Edouard décide de se faire appeler Edouard VII en hommage à son père (pour ne pas être Albert Ier). Son règne commence en 1901, et avec lui le XXème siècle. Il joua un rôle important dans la modernisation de l’armée britannique et fut surnommé le « Peacemaker » = Pacificateur, pour le développement des bonnes relations avec les autres pays européens, dont la France. Pas très bon élève mis à part en Histoire, il n’a pas eu le droit de faire une carrière dans l’armée car prince héritier oblige. Il voyage pendant 4 mois entre les Etats-Unis et le Canada. Ce voyage est un succès tant pour lui (il prend confiance) que pour la population (il devient très populaire). En 1861 il rencontre Alexandra du Danemark. Mais Edouard était du genre… séducteur-perturbateur. Bien décidé à faire carrière dans l’armée, c’est en Irlande que ses collègues officiers auraient décidé de placer une actrice de l’époque dans sa tente. Ni une, ni deux, Papa Albert court faire des remontrances à son garçon (malgré la maladie). Albert meurt 2 semaines après sa visite. Victoria l'a toujours un peu tenu comme responsable…

Une fois veuve, Victoria se retira de la vie publique et envoya Edouard faire un voyage au Moyen-Orient. A son retour, Edouard épousa Alexandra du Danemark en 62 en Belgique, puis en 63 à la Chapelle St George de Windsor. Même après son mariage, Edouard continua sa vie extravagante, et multiplia les maîtresses. Et sa relations avec sa mère continua d’être difficile jusqu’en 71, où il failli mourir de la fière typhoïde. Après cet épisode, Victoria concéda a lui donné plus de responsabilité. Mécène des arts et des sciences, il aimait aussi la chasse et les course hippiques. Il était considéré par tout le monde comme étant LA référence en matière de mode masculine. Finis le queue de pie en soirée, maintenant, c’est le costard ! Et c’est A CAUSE DE LUI, que je dois plier certains pantalon du Prince Charmant le pli sur le devant et l’arrière. Bon sang ce que j’ai horreur de ça !

Sinon, il se fait couronné après s’être fait opérer de l’appendicite (exceptionnel pour l’époque, le chirurgien fut anoblie !). Il réintroduisit des cérémonies traditionnelles (ouverture du Parlement), créa de nouveaux ordres (mérite)… Il parlait anglais, français, allemand couramment, comme moi et était considéré à juste titre comme « l’Oncle de l’Europe ».

Malgré sa vie plus que luxueuse, le peuple lui pardonnait tout ses excès à cause de son charme et de l’opposition d’Edouard VII aux discriminations de classes et d’origine. Entre la Crise Constitutionnelle et les 40 cigarettes et cigare par jour, la santé d’Edouard VII en pris un coup. Il meurt en 1910.

 

Minute People : L'une des arrière-petites-filles d'Alice Keppel, Camilla Parker Bowles, devint la maîtresse puis l'épouse du Prince Charles de Galles, l'un des arrières-petits-fils d'Edward VII... Il fut avancé que la grand-mère de Camilla, Sonia Keppel (née en mai 1900) était une fille illégitime d'Edward mais elle était « presque certainement » la fille de George Keppel à qui elle ressemblait. Edward ne reconnut aucun enfant illégitime.

George V et Reine Mary
George V et Reine Mary

George V et Reine Mary

De 1910 à 1936, c’est Georges V Saxe-Cobourg et Gotha, le fils d’Edouard VII et petit-fils de Victoria et Albert, qui est à la tête du Royaume-Uni, des dominions britanniques et de l’Inde. Il est, accessoirement, le cousin du tsar Nicolas II de Russie et de l’empereur Guillaume II d’Allemagne.

Bref vous l’avez peut-être compris, George V c’est le souverain anglais au pouvoir pendant la Première Guerre Mondiale. Je ne vais pas vous expliquer le pourquoi du comment, tout le monde le sait, l’a un jour appris à l’école. Mais sachez qu’en 1917 un fort sentiment « anti-allemand » monte. Le peuple grogne contre les Huns, comme nous ont les appelais les schleuh… Toute la dynastie royale ayant des noms qui évoquaient la partie germanique de leurs origines, Georges V décide d’anglicaniser TOUT les noms de la famille royale. Saxe-Cobourg et Gotha devient ainsi Windsor, comme le château, (que je n’ai d’ailleurs toujours pas visité… shame), Battenberg devient Mountbatten (le mari d’Elisabeth II, Philipp prince consort du Royaume-Uni, est un Mountbatten !).

Avant de devenir roi, George avait un frère ainé. Il n’était pas destiné au trône. Mais, coup du sort, Albert Victor (son frère ainé) meurt de la fièvre typhoïde 6 semaines après ses fiançailles avec sa cousine Victoria Mary de Tek, de la Maison Wurtemberg (je vous avais dit qu’ils étaient très liés à l’Allemagne !). Cas cela ne tienne, sera George qui épousera Victoria Mary. Malgré leur mariage arrangé George V et la Reine Mary s’aimaient vraiment. Ils eurent cinq garçons et une fille.

Le règne de George V n’est pas de tout repos. Il doit faire face la montée en puissance du socialisme, du communisme, du fascisme, du républicanisme irlandais, de l'indépendantisme indien, la Première Guerre Mondiale, la montée d’Hitler et du nazisme,…

Pendant les dernières années de son règne, sa santé et sa relation avec son fils ainée, Edward, se détériorent. Il reproche à Edouard ses mœurs légères et au contraire, adore son deuxième fils et sa petite-fille, Albert et Elisabeth. Il meurt des causes de son tabagisme à l’âge de 71 ans.

Plaques commémoratives (Westminster Hall - Westminster Palace) + Statue de George V entre Westminster Abbey et The House of ParliamantPlaques commémoratives (Westminster Hall - Westminster Palace) + Statue de George V entre Westminster Abbey et The House of Parliamant

Plaques commémoratives (Westminster Hall - Westminster Palace) + Statue de George V entre Westminster Abbey et The House of Parliamant

Edouard VIII - NPG - Hugh Cecil

Edouard VIII - NPG - Hugh Cecil

Edward Albert Christian George Andrew Patrick David, plus connu sous le nom d’Edward VIII, est roi du Royaume-Uni & cie du 20 janvier au 11 décembre 1936. Il est resté célibataire jusqu’à son couronnement entretenant des relations plus ou moins tumultueuse avec de nombreuses femmes, mariées pour la plupart. Il refusait le protocole et les conventions sociales. Il déclencha une véritable crise constitutionnelle en demandant en mariage Wallis Simpson (une mondaine américaine, divorcée 1 fois, et en cours de divorce). Il finit par abdiquer après 326 jours de règne, et se marie l’année suivante. Il n’aura jamais été couronné.

George VI
George VI

George VI

Suite à l’abdication de son frère ainé, c’est Georges VI qui monte sur le trône.

 

En tant que second fils, Albert Frédéric Arthur Georges grandit dans l’ombre d’Edouard. Il peut épouser (à peu près) qui il veut, et est autorisé à faire carrière dans l’armée. Il décide donc de se marier avec Elisabeth Bowes-Lyon (elle lui dit non deux fois avant d’accepter, accroc’ le monsieur !). Ils ont ensemble deux filles : Elisabeth et Margaret.

Quand son frère abdique, il laisse la place en chantier. Georges VI doit redresser les gouvernements, s’occuper de son frère (quel titre, quelle terre, quel avenir ?), le tout avec une Europe au bord de la guerre, et l’Inde qui fait des siennes… Finalement la Seconde Guerre Mondiale éclate, toute la famille reste auprès du Roi pour lui apporter tout son soutient. C’est là qu’apparait le nom de Winston Churchill : premier ministre de l’époque.

Puis vient le tour de l’Empire… L’empire britannique se disloque jusqu’à créer le Commonwealth.

Mais Georges VI était un gros fumeur. Sa santé a été considérablement affectée par son tabagisme et des soucis cardiovasculaire. Sa fille, Elisabeth, héritière présomptive, le remplace de plus en plus souvent. Alors que le couple royal projetait un voyage diplomatique en Australie-Nouvelle Zélande, c’est finalement Elisabeth et son mari, Philipp Mountbatten qui les remplace. Coup du sort, six jours après leur départ Elisabeth est proclamée Reine du Royaume-Uni et Chef du Commonwealth. Son père est mort à 56 ans, dans son sommeil (thrombose d’une coronaire = caillot dans une des veines qui alimente le cœur).

 

Là, je vous invite à ressortir vos DVD :

« Le Discour d’un roi » ou “The King’s Speech” sortie en 2010

« Week-end royal » ou “Hyde Park On Hudson” sortie en 2013

Maison Saxe-Cobourg et Gotha - Maison WindsorMaison Saxe-Cobourg et Gotha - Maison Windsor
Maison Saxe-Cobourg et Gotha - Maison WindsorMaison Saxe-Cobourg et Gotha - Maison Windsor

Et enfin, Elisabeth II, fille ainée de Georges VI, actuelle Queen of the United Kingdom.

 

Elle accède au trône le 6 février 1952. Pour moi, ça a toujours elle, la Reine d’Angleterre !

Elisabeth tomba amoureuse de Philip Mountbatten, son cousin, a seulement 13 ans. Il est de 5 ans son ainé. Il fut nommé duc d’Edimbourg et l’épouse en 47. Ils eurent ensemble 4 enfants : Charles, Anne, Andrew et Edward.

 

1er couronnement retransmis à la télévision, le 2 juin 1953. La robe de couronnement fut dessinée par Norman Hartnell et était brodée avec les emblèmes floraux des pays du Commonwealth  : la rose Tudor anglaise, le chardon écossais, le poireau gallois, le trèfle irlandais, la feuille d'érable canadienne, le mimosa doré australien, la fougère argentée néo-zélandaise, la protée royale sud-africaine, la fleur de lotus pour l'Inde et Ceylan et le blé, le coton et le jute pakistanais.

L’année qui suit son couronnement, Elisabeth et Philip font le tour du monde en six mois (plus que 80 jours !). Elle devint ainsi le premier monarque d'Australie et de Nouvelle-Zélande à visiter ces pays. La foule se masse sur son masse. On considère que la moitié de la population australienne, l’aurait vu lors de sa visite.

1977 : Jubilee d’argent. Divorce de sa sœur Margaret.

Les années 80 commencent par les tentatives d’assassinat contre sa Majesté (en fait des balles à blancs), et le mariage du Prince Charles avec Diana Spencer. Puis vient Tatcher et la presse qui s’en mêle et qui s’emmêle...

Les années 90 ne s’annoncent malheureusement pas beaucoup mieux… 92, Annus horribilis : ses enfants divorcent (3/4), incendie à Windsor, et impôt sur le revenu (de la monarchie !)… Toutefois, le divorce de Charles et Diana n’est officialisé qu’en 96. Pi’ vient le décès de Lady Di’ et là, Elisabeth II se transforme en « Super-Grand-Mère » pour protéger coûte que coûte William et Harry de la presse.

2002, Jubliée d’or, oui mais… Oui mais le décès de la Queen Mother et de la Princesse Margaret entame mal les festivités…

2006, elle se fait mordre par l’un de ses corgis qui se disputait avec un autre : oui, ça n’arrive pas qu’aux autres !

2011, le reine visite l’Irlande (du sud), c’est la première visite d’un monarque depuis l’indépendance du l’Irlande en 1922 ! [cf. son passage à Rock Cashel !]

2012, Jubilée de diamant ! Elisabeth et Philip parcoure le Royaume-Uni pendant que Kate, William, Charles & cie visite le reste du Commonwealth

P.S.: Vous connaissez tous la passion de la Reine pour les Corgis. Mais saviez vous que les canadiens lui ont offert une jument nommée Burmese ? Une jument au pied sûr que la Reine pouvait maitriser en toutes circonstances.
P.S.: Vous connaissez tous la passion de la Reine pour les Corgis. Mais saviez vous que les canadiens lui ont offert une jument nommée Burmese ? Une jument au pied sûr que la Reine pouvait maitriser en toutes circonstances.
P.S.: Vous connaissez tous la passion de la Reine pour les Corgis. Mais saviez vous que les canadiens lui ont offert une jument nommée Burmese ? Une jument au pied sûr que la Reine pouvait maitriser en toutes circonstances.

P.S.: Vous connaissez tous la passion de la Reine pour les Corgis. Mais saviez vous que les canadiens lui ont offert une jument nommée Burmese ? Une jument au pied sûr que la Reine pouvait maitriser en toutes circonstances.

Élisabeth II est aujourd'hui le monarque britannique le plus âgé, le second en termes de durée de règne (derrière la Reine Victoria) et le second plus ancien souverain encore en exercice (derrière Rama IX de Thaïlande). Elle n'a pas l'intention d'abdiquer même si ses fonctions publiques sont de plus en plus assurées par son fils, le prince Charles.

Son arrière-grand-père, Edouard VII a ouvert les jeux olympiques de Londres de 1908. Son père, Georges VI, a ouvert ceux de 48. Elisabeth a quant à elle, ouvert les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de Londres, en 1976 et 2012, ainsi que ceux de Melbourne en 56. Elle est ainsi la première chef d'État à ouvrir deux Olympiades dans deux pays différents.

Au cours de son règne, la reine a réalisé plus de 170 visites dans les États du Commonwealth et près d'une centaine dans les États n'en faisant pas partie; elle est ainsi le chef d'État à avoir le plus voyagé dans l'histoire.

Prince Charles (NPG - Organ) Prince Harry et William (NPG - Nicky)Prince Charles (NPG - Organ) Prince Harry et William (NPG - Nicky)

Prince Charles (NPG - Organ) Prince Harry et William (NPG - Nicky)

Pour aller loin. Si tout se passe bien, dans l’ordre de succession il y aura le Prince Charles (normalement), le Prince William, et le Prince Georges Alexandre Louis. Affaire à suivre, mais souhaitons-le, le plus tard possible !

Voilà, vous savez (presque) tout, et « Longue vie à la Reine » comme on dit !