Les derniers mois de Sigmund Freud

Publié le par Liilly la Grenouille

Sigismund Schlomo Freud, né le 6 mai 1856 à Freiberg dans l'ancien Empire Autrichien (actuelle République Tchèque), et mort de 23 septembre 1939 à Londres, est un médecin neurologue, fondateur de la psychanalyse. Grâce à des amitiés, des collaborateurs, et de nombreux patients, il élabore plusieurs théories. Il parle d'hypnose, de rêve, d'inconscient, de névrose,... et propose une technique de thérapie :  la cure psychanalytique. Ses théories voyagent de son vivant à nos jours à travers toute l'Europe (Autriche, Suisse, Allemagne, France, Royaume-Uni) et jusqu'aux Etats-Unis. Malgré des différents et des critiques de la part de certains psychiatres, et malgré la Guerre, la psychanalyse est, dès 1920, considérée comme une nouvelle discipline de Science Humaine.

Pour les curieux, les amateurs, les pros... je vous invite à vous renseigner par vous même sur son travail. Je ne vais vous raconter que trois mots de son exil à Maresfield Gardens, Londres.

Les derniers mois de Sigmund Freud

En 1933, les livres de Freud sont brulés en Allemagne ; c’est l’autodafé nazis.

En 1938, les Allemands entrent à Vienne. Une des filles de Freud, Anna, est arrêtée par la Gestapo. Grâce à l’ambassadeur américain, et une rançon versée par Marie Bonaparte, Freud, sa femme, Anna, et leur domestique quittent Vienne par l’Orient Express pour s’exiler à Londres.

Au Royaume-Unis, sa famille reçoit tous les honneurs. Freud est nommé membre de la Royal Society of Medicine. A cette époque, il ne peut plus se déplacer. Son cancer de la mâchoire et ses trente-deux opérations l’ont considérablement affaibli.

Freud meurt dans sa maison du 20 Maresfield Gardens le 23 septembre 1939, à l’âge de 83 ans. A sa demande, et avec l’accord d’Anne Freud, son médecin personnel lui injecte une dose, peut-être mortelle, de morphine. Son corps est incinéré au cimetière de Golders Green.

 

Les quatre sœurs de Freud ont été exterminées dans les camps de concentration nazis.

A la mort d’Anna Freud (en 82), la maison qui les avait accueillis devient le Freud Museum.

Les derniers mois de Sigmund FreudLes derniers mois de Sigmund Freud
Les derniers mois de Sigmund FreudLes derniers mois de Sigmund Freud
Les derniers mois de Sigmund FreudLes derniers mois de Sigmund Freud

Dans ce musée, on en apprend un peu plus sur sa vie privée, sa vie intime, grâce à ses proches, sa fille Anna, psychanalyste pour enfant, son fils Ernest, architecte, et Wolf, son chien alsacien !

On apprend notamment que, tous les ans pour son anniversaire, Wolf lui écrivait un poème. Voici une version traduite pour le 70ème anniversaire de Freud.

Doggerel for Freud (Translation)

Because so many other relatives have come,
Someone who's been banished fromd the home
Is dumbly paying his respects today
In contrast to his usual noisy way.
His love for everything that's friendly and edible
Is not even with swallowed thermometers measurable,
So out of the nourishing things at the feast retain
His share of the remains.

He greets you, despite transience of every delicacy, with unchanging dggy fidelity.

Freud Museum - Anna's room

Les derniers mois de Sigmund Freud
Les derniers mois de Sigmund FreudLes derniers mois de Sigmund Freud
Les derniers mois de Sigmund Freud

Merci Ilo' de m'avoir faite découvrir ;-)

Publié dans célébrités, freud

Commenter cet article

Chachinois 08/08/2013 05:08

Charmante maison londonnienne où chaque objet a surement une double signification; c'est quoi cette main avec les couteaux au bout ...Ca fait un peu froid dans le dos ça..? Biz MP

Liilly la Grenouille 08/08/2013 08:31

Moi j'aime bien ! Ca fait pensé à Edward aux mains d'argent, de Burton, (avec J.Deep) !